Bactéries bleues

Le Zendium équilibre le microbiome buccal. C’est cliniquement prouvé*

 

Qu’est-ce que le microbiome et pourquoi est-il si important ?

La bouche abrite une population diversifiée de micro-organismes que l’on appelle le « microbiome buccal ». Les organismes associés à une bonne santé buccales côtoient ceux associés à une mauvaise santé buccale. Il est essentiel de maintenir une bonne harmonie au sein de cette population pour prévenir la prolifération des bactéries associées aux maladies et tenir à distance les problèmes bucco-dentaires.

Le dentifrice Zendium équilibre le microbiome buccal. C’est cliniquement prouvé*

Le dentifrice Zendium constitue une approche révolutionnaire en matière de soins bucco-dentaires qui améliore la santé de la bouche en équilibrant le microbiome buccal.* Dans une étude clinique inédite publiée dans Nature journal Scientific Reports, Adams et coll. ont testé le dentifrice Zendium en le comparant à un dentifrice au fluor ordinaire ne contenant ni enzymes ni protéines pour évaluer ses effets sur les espèces bactériennes présentes dans la bouche. Les résultats sont impressionnants : au bout de 14 semaines d’utilisation, le dentifrice Zendium a transformé l’équilibre du microbiome buccal pour atteindre un état de santé présentant :

  • une augmentation importante de la proportion d’espèces bactériennes associées à la santé des gencives
  • une diminution importante de la proportion d’espèces bactériennes associées aux maladies des gencives

Ces effets n’ont pas été constatés avec le dentifrice au fluor ordinaire.

Résultats obtenus par le dentifrice Zendium en boîte de Pétri

Visualisation des données réelles**

Le dentifrice Zendium stimule les bonnes bactéries

À l’instar des défenses naturellement présentes dans la salive, les enzymes de Zendium stimulent les bactéries aérobies associées à la santé. À titre d’exemple, la proportion d’espèces de Neisseria (bactéries aérobies associées à la santé des gencives) a augmenté dans cette étude, alors que la proportion d’espèces anaérobies comme les tréponèmes a diminué.

Des découvertes permises par une technologie pionnière    

Les techniques expérimentales précédemment menées ne permettaient aux chercheurs que de détecter les microbes que l’on pouvait cultiver en laboratoire. Cette étude clinique, en revanche, a été organisée en collaboration avec des centres et des experts de premier plan en recherche génomique, au moyen d’une technologie de séquençage de l’ADN afin d’obtenir une image précise de toutes les espèces bactériennes présentes dans la bouche, au lieu de se concentrer uniquement sur celles cultivées en laboratoire. 

Un examen de la littérature a ensuite identifié chaque espèce pour l’associer à une bonne ou mauvaise santé dentaire. Lorsqu’aucune information n’était disponible, les espèces étaient considérées n’avoir « aucune association connue ».

Cette étude était la toute première à montrer, grâce à la caractérisation et le classement des différentes espèces de bactéries, qu’un dentifrice pouvait aider à équilibrer le microbiome buccal en protégeant la bouche naturellement. Pour lire le texte intégral de cette étude, rendez-vous sur le site Web de la revue en cliquant ici.

*Fait référence au microbiome de la plaque dentaire et à l’abondance relative des espèces bactériennes associée à la santé ou aux maladies des gencives après 14 semaines de brossage avec le dentifrice Zendium à raison de deux fois par jour comparé aux données de base.
** Visualisation des données des espèces bactériennes présentant une association connue avec la santé des gencives ou les maladies des gencives, dont l’abondance relative a considérablement changé au bout de 14 semaines de brossage à raison de deux fois par jour par rapport aux données de base